Maison des Arts du Clown et du Cirque à Bourg St Andéol

Un premier cloître existe, lieu de rencontre et de préparation auquel viennent se fédérer de nouvelles salles de travail et de répétition, telles des caravanes se regroupant autour du chapiteau. Le parti architectural essentiel proposé pour le projet de création d’une Maison des Arts du Cirque et des Arts du Clown à Bourg Saint-Andéol repose sur trois arguments principaux : – urbain : préserver l’effet de terrasse du cirque naturel et penser l’ensemble du site comme un parc ouvert, dégageant le maximum d’espace libre en liaison avec la ville, – fonctionnel : offrir un lieu de travail qui assure à la fois l’autonomie et la rencontre des artistes et profite pleinement de la structure centrale du cloître, – et culturel : rechercher une expression d’accessibilité simple et directe à l’espace culturel, en privilégiant l’appropriation par les utilisateurs. La construction d’une Maison des Arts du Cirque et des Arts du Clown appelle des lieux équipés et adaptés à une discipline en plein renouvellement. C’est pourquoi notre projet privilégie l’économie et l’efficacité intérieure et des finitions volontairement sobres pour consacrer les maximums de moyens à l’espace et à l’outil technique. Il en résulte une esthétique faite de sobriété et de matériaux bruts et naturels, étrangère à tout effet formaliste exagéré. Le projet ressemble donc à ce qu’il est : un lieu de travail et de rencontre simple et clairement organisé, ouvert à de nombreuses adaptations. Mais de cette rigueur émane une certaine poésie qu’expriment les formes essentielles et les lieux évidents comme une cour, une terrasse, une salle de répétition habillée de bois, un cloître abrité.

Date

2008

Catégories

Architectes de théâtre, Architectes du patrimoine, Le partage et l'ouverture à la culture

Retour à Nos Métiers | Retour à Architecture Comme