Maison de retraite de Vence

Notre proposition exploite pleinement les capacités du site et du programme. Capacité d’un site historique protégé à accueillir un édifice qui dépasse en échelle les bâtiments de la vieille ville. Capacité d’une réglementation foncière qui limite les volumes d’emprise de l’extension des bâtiments pour protéger les jardins existants. Capacité de gestion cohérente d’un nombre important de lits sur un même site.

La réhabilitation et l’extension de la maison de retraite de Vence poursuivent trois objectifs prioritaires au-delà de la simple augmentation de capacité d’accueil : l’innovation d’un fonctionnement modernisé, la poursuite d’une qualité d’insertion urbaine, la recherche d’économie dans le mode de construction et de gestion.

Le fonctionnement de toute maison de retraite doit apporter un bien-être d’accueil et de vie à ses résidents mais aussi favoriser le meilleur service et garantir facilité de travail pour le personnel. Sont privilégiés : les modes d’accueil diversifiés, l’association des chambres et services sur des niveaux communs, la souplesse d’organisation du travail du personnel, une organisation “ouverte” des services. La difficulté la plus grande reste de conserver le rapport entre le centre historique de Vence et le bâtiment, à caractère continu et à fonctionnement homogène. Le projet s’articule autour de trois choix : l’insertion par l’échelle, par la continuité et par les jardins. Outre les aspects architecturaux, l’économie du projet est un objectif avoué et symbolisé par trois aspects: une relative simplicité technique, une économie de gestion, une efficacité de phasage.

Date

2000

Catégories

Architectes du patrimoine, L'attention aux personnes, Programmes rares

Retour à Nos Métiers | Retour à Architecture Comme