Les Clevos à Etoile sur Rhône

L’aménagement d’un centre culturel dans le site « Les Clévos » représente un projet ambitieux pour la commune d’Etoile sur Rhône et la communauté de communes « Confluences ».

L’ambition tient principalement au respect de trois aspects essentiels du projet :

  • La restauration d’un patrimoine industriel du XIXème siècle.
  • L’attraction d’activités et de publics nouveaux.
  • L’organisation stricte et complète des travaux.

Une restauration scrupuleuse du bâti existant, respectueuse des éléments de décors à conserver et des dispositions anciennes.
La structure du bâti et les proportions des édifices existants permettent d’accueillir les espaces principaux du programme en respectant l’architecture d’origine.

Des adjonctions contemporaines discrètes pour régler les problèmes de confortements ou résoudre les connections et les dessertes entre les différentes activités.
Premier exemple, la configuration linéaire du bâti conduit à l’aménagement d’une liaison verticale au centre de la composition. Cette dernière doit, tout à la fois, marquer un nouveau dispositif d’entrée complémentaire, et s’intégrer aux deux bâtiments voisins. Elle doit permettre, par ailleurs, d’améliorer la mise en relation des deux versants du parc, qui se trouvent actuellement isolés. Cette intervention pourrait être mise en relation avec un nouveau traitement des espaces extérieurs et un usage renforcé de la terrasse existante et des voûtes en soubassement, traces de l’ancien bâtiment démoli.
Cette intervention contemporaine donnera la ligne d’expression à suivre pour les autres apports architecturaux à réaliser : réversibles, indépendants de la structure d’origine, composés presque comme des « meubles » pouvant évoluer dans le temps en fonction des usages.
En même temps, la sobriété « affirmée » de cette intervention, nous protègera du risque d’une mise en symétrie de deux corps de bâtiments indépendants et qui participaient au début du XIXème à une composition très différente de part et d’autre d’une nef « industrielle ».

Un développement du projet paysagé permettant de retrouver les ambiances, les cultures, les anciens tracés et donnant un sens nouveau à la gestion de l’eau dans le site.
Les aménagements suivants doivent être envisagés :

  • Création d’un ensemble de rampes courbes en bout d’une extension de la terrasse en symétrie de l’escalier d’honneur.
  • Restauration du parc à l’anglaise, du bassin et du dégagement visuel vers l’entrée Nord-Ouest.
  • Création d’une cour d’entrée au Sud et d’un parking paysagé en verger pour limiter son impact dans le parc.
  • Recomposition de l’espace de concert en plein air, en profitant de la pente du jardin et de la vue sur la maison de maître restaurée. Cette organisation pourrait mettre en valeur le mur historique conservé et profiter de l’accès piétonnier Est, depuis le centre-ville.
  • Restaurer et donner un sens nouveau aux parcours de l’eau dans le site, pouvant devenir un thème de la découverte du parc et un agrément pour son rafraîchissement en été.
Date

2000

Catégories

Architectes de théâtre, Architectes du patrimoine

Retour à Nos Métiers | Retour à Architecture Comme