Laboratoire de Nice

Le bâtiment des mathématiques de la faculté des sciences de Nice se comprend comme une “université en réduction”, bénéficiant de toute la diversité des lieux significatifs de la recherche et de l’enseignement : hall de rencontre, patio intérieur rappelant le cloître, bibliothèque, cellules de travail.

Pour cela, la typologie classique des bâtiments en cour, adapté ici autour d’un patio circulaire dans une forme trapézoïdale, correspond aux attentes du programme que nous pouvons résumer par les termes de “rencontre” et “concentration”.

Des cloîtres d’Avignon aux palais de Gênes en passant par les cours des hôtels d’Aix-en-Provence, l’architecture régionale est riche d’édifices accueillants et ouverts sur l’extérieur. Ils y cultivent un espace intérieur qui forme leur identité et leur vie sociale.

Deux principes guident l’expression architecturale de l’édifice proposé : la rigueur constructive et la sobriété.

La rigueur constructive du bâtiment constitue la principale expression de la tradition mathématique dans la construction architecturale. Les règles de composition dimensionnelle de l’ensemble des volumes extérieurs se retrouvent dans l’architecture du patio et la construction de la coupe, garantes de la souplesse d’adaptation des espaces.

La sobriété vise à banaliser l’édifice dans son intégration vis à vis des autres bâtiments. Il ne nous a pas semblé nécessaire de marquer l’originalité du thème, mais au contraire, de proposer un lieu intérieur riche des relations qu’il doit pouvoir favoriser.

Date

2014

Catégories

L'attention aux personnes, Programmes rares

Retour à Nos Métiers | Retour à Architecture Comme