La Jetée à Clermont-Ferand

L’installation des locaux du “Court Métrage” dans d’anciens bâtiments place Michel de l’Hospital commandait une intervention volontaire et paradoxalement propose une allocation spatiale souple et naturelle. Le bâtiment existant offrait trois niveaux partiels répartis en deux ailes dont les structures et façades se différenciaient fortement. Le programme dans sa variété et sa richesse s’intègre dans la structure existante de manière évidente. Le projet peut se limiter au curetage de chacun des plateaux et à l’installation d’un principe de mobilier ou immobilier qui identifie chaque fonctionnement et au travers de sa spécificité, de son dessin et de son émergence réalise l’emblème de ce nouvel équipement public. Ainsi, au cœur du projet peuvent se superposer l’accueil du public et les cabines de visionnage pour former une véritable tour d’image qui émerge de la toiture existante pour fixer l’identité du bâtiment. Cette dernière est vivante. Ainsi, le cuivre vient créer une photographie animée à l’image de la ville et du cinéma. Ainsi, la passerelle est là, en référence à Chris Marker, pour réveiller l’imaginaire et faire miroir aux toits de Clermont-Ferrand, comme un trait d’union. Ainsi, les hublots sont autant de fenêtres sur les rêves de Méliès, Jules Verne, Caro et Jeunet… comme les objectifs d’un bâtiment “boite noire” mystérieux. Ainsi l’escalier de phare doré monte dans la tour, la voûte de la salle de réunion, les passerelles et alcôves de la bibliothèque, le plafond en coque renversée de la salle de projection sont quelques-unes des petites histoires que voudrait vous raconter “la Jetée”.

Centre d’animation du Festival du Court-Métrage à Clermont Ferrand, bâtiment « La Jetée » intégrant accueil du public, filmothèque et bureaux.

Date

2009

Catégories

Le partage et l'ouverture à la culture, Les nouvelles économies, Programmes rares

Retour à Nos Métiers | Retour à Architecture Comme