TNP Villeurbanne

L‘ordre urbain du quartier des gratte-ciel de Villeurbanne constitue, en soi, un dispositif théâtral, dès l’origine de son développement, autant pragmatique qu’idéal, à l’image de la mise en scène de la vie d’une cité moderne.

La grande perspective qui ordonnance les habitations conduit au lieu emblématique par excellence, la place civile et les grands édifices publics qui la composent.

Elle imprime une force statique et une grande valeur symbolique à l’Hôtel de Ville et au théâtre. «Le Palais du travail » représente par son organisation et sa multifonctionnalité l’expression idéalisée de la cité socialiste du début du XX ème siècle.

L’édifice, par la rationalité et la sobriété de ses formes, la blancheur de ses murs, recèle une double nature, à la fois unique et universelle, ancrée dans le lieu et archétype du théâtre.

Cette situation rend toute nouvelle intervention architecturale plus exigeante, induisant la poursuite de l’esprit d’origine et le renforcement de l’image théâtrale.

C’est pourquoi l’essentiel de notre proposition s’inscrit dans une volonté de restauration de l’architecture d’origine ; une nouvelle cage de scène comme un signe de continuité de la cité des gratte-ciels et le respect de la simplicité d’origine.

Cette expression est encouragée par la poursuite de l’opération sur le site Becker, avec la confirmation d’un axe de continuité spatiale et d’un certain effacement de l’architecture au profit de l’urbain.

Voir l’article sur Casabella

Date

2016

Catégories

Architectes de théâtre, Architectes du patrimoine, Le partage et l'ouverture à la culture, Les nouvelles économies

Retour à Nos Métiers | Retour à Architecture Comme